header-patients

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire chronique d'origine multifactorielle qui touche le système nerveux central.
Les poussées inflammatoires se traduisent par l'apparition de plaques et la destruction de la gaine de myéline protégeant la partie axonale des neurones.
L’espérance de vie des personnes atteintes de SEP est réduite de 7 à 14 ans,

Environ 1 personne sur 1 000 est atteinte de sclérose en plaques, mais cette prévalence est plus importante dans les pays du Nord (1/500 au Canada), et deux fois plus de femmes que d’hommes en sont atteintes.
Il existe trois formes principales de la maladies selon l'évolution de celle-ci : une forme rémittente (85 à 90% des cas) caractérisée par des phase de rémission entre les poussées inflammatoires, une forme progressive primaire (10¨% des cas) caractérisée par une évolution lente et constante de la maladie, et une forme progressive secondaire aggravation d'une forme rémittente initiale.
La SEP altère la transmission des influx nerveux aussi bien au niveau des nerfs optiques et de la moelle épinière que du cerveau. Les symptômes sont donc très variables d'un patient à l'autre : engourdissement d’un membre, troubles de la vision, sensations de décharge électrique dans un membre ou dans le dos, troubles des mouvements, etc.
Les traitements actuels sont essentiellement symptomatiques avec le recours ponctuel aux corticoïdes lors des poussées inflammatoires afin de réduire leur intensité, et l'administration préventive interféron bêta pour réduire la fréquence de ces poussées inflammatoires.

glioblastome-2